L’Espagne et la France partagent la joie d’être les géniteurs du massif calcaire le plus haut d’Europe, celui du Mont-Perdu. L’UNESCO, qui veille à la grandeur et la beauté de son paysage pyrénéen, déclara ce massif Patrimoine de l’Humanité en 1997. Et le paysan de part et d’autre de la Muga, fier de cette reconnaissance et maintenant vivante une coutume qui se perd aux confins du temps, circule et fraternise sur des chemins et des sentiers comme ceux-là.